Mise en œuvre de la politique de migration pour un développement équilibré entre l’Est et l’Ouest de la région d’Amoron’i Mania

La pauvreté de  région d’Amoron’i Mania est dûe en grande partie par sa disparité. En effet, trois quart  de la population régionale se concentrent sur le tiers de son territoire constitué par la partie  Est, où les terres sont rares et accidentées et les sols pauvres. En revanche, le quart restant se trouve dans la partie Ouest, qui dispose des vastes étendues mécanisables et des sols fertiles. Ce surpeuplement de la partie Est augmente également les pressions exercées sur les forêts d’eucalyptus et le corridor forestier de Fandriana Marolambo qui tendent à disparaitre.

Pour remédier à cette situation, la Région a mis comme un des piliers de son Schéma régional d’Aménagement du Territoire (SRAT), la mise en oeuvre d’une politique de migration, dans une vision de développement équilibré du territoire régional. Le Document sur cette politique  a été validé par les acteurs régionaux en 2013.

Depuis fin 2014, avec l’appui du Programme MATOY, la Région Amoron’i Mania a donc entamé cette action, en identifiant un site pilote pour accueillir les premiers migrants. Le site de Maroanakomby de la Commune de Mandrosonoro (extrême ouest de la région) a été choisi pour cela.

Ainsi, après la mise en place d’un Bureau de Migration et d’une Commission d’Accueil des migrants dans la Commune de Mandrosonoro, et à une sensibilisation auprès des communes pourvoyeuses de migrants, une sélection a été effectuée et une  première vague de 120 migrants s’est installée sur le site de Maroanakomby. Un gîte d’étape y a été construit pour les héberger en attendant qu’ils finissent de construire leurs propres habitations. Chaque migrant  s’est vu doté des parcelles de 1,25 Ha de parcelles, dont 25 ares de bas fonds pour rizières et le reste de tanety pour des cultures pluviales. MATOY et la Région d’Amoron’i Mania ont octroyé 50 kg des semences d’arachide à chaque migrant pour les aider à installer leurs premières cultures. Une négociation avec le Régiment militaire de Fianarantsoa a permis d’installer un Détachement d’Appui à la Sécurité (DAS) pour sécuriser le site et la commune.

En fin 2015, une deuxième vague de plus de 320  migrants ont suivi le pas et ont fait venir leurs familles dans la foulée. Actuellement, le site de Maroanakomby compte d’environ  mille  habitants. Notons qu’une visite a été effectuée par Madame le Ministre de la Population, Onitiana REALY au mois d’octobre 2015 pour officialiser l’installation des migrants.

Afin de faciliter la gestion de l’espace communal sur le long terme, en lien avec la promotion des activités économiques et environnementale favorisant la migration,   la Commune de Mandrosonoro a procédé à l’élaboration de son Schéma d’Aménagement ainsi que la mise en place d’un Guichet Foncier.

La mise en œuvre de la politique de migration de la région d’Amoron’i Mania, sur le site de Maroanakomby, n’est qu’une action pilote parmi les actions de développement prévues par la Région. Pour continuer la mise en œuvre du processus dans les années à venir, la Région prévoit de développer de nouveaux partenariats. C’est dans cet objectif que la Région envisage d’organiser une conférence des bailleurs prochainement pour débattre, non seulement de la mise en œuvre de cette politique de migration, mais aussi des autres grands projets de la région d’Amoron’i Mania.

 

PROGRAMME MATOY

Bureau de la Coordination Nationale
Lot VJ 2 ter A Ambohimiandra
101 Antananarivo - Madagascar
Téléphone : (261) (20) 22 541 72
adresse e-mail: contact@matoy.mg